You are currently viewing L’été et ses dangers

L’été et ses dangers

Avec le retour du beau temps et des grandes chaleurs à venir, il est naturel de vouloir en profiter un maximum, particulièrement en cette période difficile où on aurait envie de s’évader plutôt que de rester davantage chez soi. Et pour la plupart d’entre nous, s’évader veut simplement dire partir en balade ou randonnée avec nos amis à quatre pattes, et avec l’arrivée de l’été, il est important de savoir quels sont les risques de sortir lors de grandes chaleurs et de connaître les gestes à adopter en cas de problèmes.

Les trois risques principaux lors de grandes chaleurs sont :

  • Le coup de soleil. En effet, même les animaux peuvent attraper des coups de soleil, spécialement les animaux dit « nus » et donc sans poils, qui n’ont aucune protection contre les rayons UV. Mais même la fourrure des animaux ne suffit pas à les protéger. Les parties du corps moins couverte par les poils, tel que l’intérieur des oreilles, l’intérieur des cuisses, le ventre, et même la truffe, sont davantage exposées. Évitez de sortir votre chien quand le soleil tape le plus fort, privilégiez les horaires matinaux avant 10h et le soir quand le soleil commence à se coucher et les endroits ombragés se font plus accessibles. Sachez également que certains vétérinaires vendent des crèmes solaires spécialisées. Si vous vivez avec un chat, ne vous sentez pas coupable de le garder chez vous la journée si possible (le cancer de la peau est très fréquent chez nos amis les félins suite à des coups de soleil).
  • Les brûlures des coussinets dues à un sol trop chaud. On ne pense pas assez que nos animaux, contrairement à nous, ne portent pas de chaussures et donc leurs pattes ne sont pas protégées. Par conséquent, quand ils sont forcés à marcher sur du béton ou du goudron dont la température est élevée, cela peut entraîner des brûlures des coussinets pouvant être très dangereuses, jusqu’à causer des plaies ouvertes.
  •  Le coup de chaleur, qui est une élévation de la température corporelle (hyperthermie). C’est une urgence car, si rien n’est fait pour venir en aide à l’animal, cela peut lui être fatal dans l’heure, ou même avant. Un coup de chaleur peut arriver lors d’un effort musculaire intense, comme une partie de jeux avec des congénères, un parcours d’agility, une course après la balle dans le jardin… Mais la cause principale de décès par hyperthermie reste l’enfermement dans un endroit chaud et humide, comme les voitures. Peu de personnes ont conscience que la température au sein d’un habitacle avec des vitres, même ouvertes, peut augmenter de 10°c toutes les 10 minutes. Quand la température extérieure est de plus de 20°c, à l’intérieure de l’habitacle cela peut atteindre les 70°c en moins de 30 minutes.

Le chien possède très peu de glandes sudoripares (qui sécrète la sueur) et ne peut donc pas réguler sa température corporelle comme le peuvent les humains. Il doit donc utiliser d’autres moyens pour se refroidir quand nécessaire :

  • La vasodilatation, c’est-çà-dire l’augmentation du diamètre des vaisseaux sanguins situés à la surface de la peau afin d’en augmenter la surface en contact avec l’air pour dissiper un maximum de chaleur.
  • L’augmentation de la fréquence respiratoire (polypnée). Cela se traduit physiquement par le chien ayant la langue pendante et haletant. Ce processus permet au chien d’inspirer davantage d’air frais et sec et rejeter davantage d’air chaud et humide.
  • Tous ces mécanismes demandent beaucoup d’énergie au chien au sollicitent énormément son cœur, ce qui peut être dangereux si rien n’est fait pour l’aider. À savoir que les chiens à face plate (brachycéphales), tels que les bouledogues, les pékinois, les carlins, éprouvent davantage de difficultés à respirer, même en temps normal, et donc ont beaucoup plus de mal à réguler leur température corporelle quand il fait chaud.

    Sachant tout ça, quels sont les signes d’un coup de chaleur chez le chien ?

    • Une polypnée qui peut se compliquer par des difficultés respiratoires. Le chien halète mais ne semble pas pouvoir réguler sa température et peine à reprendre son souffle.
    • Le chien est agité, semble abattu et dans un état de prostration.
    • Une baisse de la vigilance, et des difficultés motrices traduites par un chien qui titube et sur le point de perdre connaissance.
    • Dans les cas extrêmes, le chien peut être pris de convulsions.
    • Une dilatation des vaisseaux sanguins dans le cerveau qui peut causer un AVC (Accident Vasculaire Cérébral) et plonger le chien dans un coma, ou même lui être fatal.

    Quels sont les reflexes à avoir en cas de coup de chaleur chez notre chien ? Évidemment, la première chose à faire est d’appeler le vétérinaire, qui vous donnera les premiers soins à lui apporter, et qui pourra se préparer à vous accueillir à la clinique. Cependant, si pour quelconque raison l’appel au vétérinaire est impossible ou si cela vous arrive lors d’une balade dans un endroit trop éloigné d’un vétérinaire et que la situation est urgente, voici les gestes à adopter pour venir en aide à son chien lors d’un coup de chaleur :

    • Mettre le chien à l’abris dans un endroit frais et sec, afin de lui permettre d’inspirer un nouvel air frais et de pouvoir éliminer un maximum d’air chaud.
    • Si vous en avez la possibilité, prendre la température par voie rectale. Cela peut être utile afin de connaître la gravité de l’état de l’animal, de vérifier si sa température baisse bien, et de pouvoir la communiquer au vétérinaire.
    • Faire descendre la température corporelle du chien progressivement.

    ⚠ Ne pas le mouiller entièrement d’un coup ni le baigner d’eau froide, cela causerait un choc thermique qui provoquerait les vaisseaux sanguins de se resserrer (vasoconstriction), ce qui serait très dangereux car empêcherait la chaleur de s’évacuer.

    • Appliquer un vêtement ou un linge humide sur les parties du corps du chien les plus sensibles, comme le ventre et l’intérieur des cuisses, pendant quelques minutes.
    • Baigner le chien en commençant juste par les pattes. C’est la seule partie du corps où le chien a des glandes sudoripares, c’est donc par les coussinets qu’il se refroidi le plus vite et efficacement.
    • Mouiller très progressivement le reste du corps avec de l’eau à peine fraîche, mais surtout pas froide, le but étant d’éviter le choc thermique.
    • Proposer de l’eau à l’animal, toujours en évitant l’eau froide, afin de le réhydrater.

    Bien qu’il soit indispensable de savoir quoi faire pour venir en aide à un animal en détresse suite à un coup de chaleur, il est tout aussi important de savoir quoi faire ou éviter pour protéger son chien du soleil :

    • Ne pas laisser son chien dans un endroit clos et chaud (le plus fréquent est de laisser son chien seul dans la voiture), même pour quelques minutes et avec les fenêtres ouvertes.
    • Mettre la climatisation lors de trajets, ou rouler avec les fenêtres ouvertes afin de laisser rentrer l’air, faire des pauses et lui proposer de l’eau régulièrement.
    • Il existe des manteaux et des tapis rafraichissants qui permettent au chien de rester frais malgré la chaleur.
    • Il est conseillé d’éviter les activités physiques trop intenses, que ça soit des sports canins, ou juste de le garder en laisse lors des balades s’il aurait tendance à trop courir en libre.
    • Éviter les promenades trop longues, faire des pauses et proposer à boire régulièrement dans des endroits ombragés.
    • Privilégier les sorties aux horaires les plus frais, tôt le matin ou tard le soir, quand le soleil n’est pas encore entièrement levé ou en train de se coucher.
    • Laisser un accès à l’eau à volonté à la maison et dans le jardin et apporter de l’eau en balade. Vérifier régulièrement que les gamelles soient toujours remplies, car le chien aura tendance à boire plus souvent.
    • Ne pas laisser son chien dans le jardin s’il fait trop chaud, même en laissant une possibilité de rentrer à l’intérieur, car il ne sentira pas forcément la dangerosité de la chaleur et peut rester au soleil (⚠ particulièrement au chien âgé).

    De façon générale, il y a quelques astuces que nous pouvons mettre en place à la maison pour les aider à mieux supporter la chaleur. Personnellement, je suis très fan des jeux fourrés et congelés, comme des Kongs, que je remplis de fruits ou légumes mixés et met au congélateur la nuit. Il est possible de mettre des glaçons dans la gamelle d’eau, humidifier les croquettes en les mouillant pendant quelques minutes avant le repas pour s’assurer qu’il reste hydraté. Pour les chiens qui aiment l’eau, il peut être bien de leur installer une piscine à l’ombre dans le jardin (une coquille de bac à sable pour enfant remplie d’eau est suffisante). Une chose radicalement importante à laquelle peu de personnes pensent, est de vérifier la température du sol avant d’y marcher ; le chien est en contact direct avec le sol, et peut se brûler les coussinets si celui-ci est trop chaud, et c’est aussi par là que la température du sol traverse le corps du chien, et donc causer une hyperthermie s’il n’a pas d’autre choix que de marcher sur du goudron. Pour savoir si un sol est trop chaud, il suffit d’y poser notre main ; s’il est impossible pour nous de la laisser pour plus de 5 secondes, c’est que ça sera beaucoup trop chaud pour notre chien.

    En tant que propriétaires d’animaux, il est important de connaître les bons gestes à adopter lors d’urgences médicales, mais c’est notre devoir de tout faire pour éviter qu’une situation prenne une tournure dramatique si nous pouvons y faire quelque chose. Soyons vigilants lors de nos promenades et ne les forçons pas si leur corps ne peut pas suivre ou s’ils risquent de se blesser. Prenons soin d’eux comme ils prennent soin de nous.

    Laisser un commentaire